Je vais m’envoler

      Quand nous étions jeunes, il y avait dans le voisinage un garçon bizarre qui arrachait les feuilles des palmiers et les agitait en répétant « je vais m’envoler ». Il n’avait pas le droit de sortir de son jardin, parce que son pied droit était mal formé et l’empêchait de marcher. Sur le chemin de l’école, nous et le montrions du doigt et nous moquions de lui. Mais lui, il se contentait de nous regarder à travers le grillage et de secouer ses palmes en disant « je vais m’envoler ». Quand nous lui répondions que c’était impossible, il insistait et battait plus vite des bras. À la fin, nous lui jetions des pierres pour le faire taire.

      Puis un matin, on nous a dit qu’il avait disparu et, depuis, le jardin est resté vide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *